Jury International

Dominique GOBLET (Belgique) - Présidente du Jury

Dominique Goblet mène de front un travail de plasticienne et d'auteur de bandes dessinées. Dans les deux cas, c'est l'art du récit multiple qu'elle tente de poursuivre. Ses bandes dessinées interrogent les liens entre les êtres, le rapport entre l'autobiographie (la réalité du vécu ?) et la fiction (pure création ?). Elle publie chez Fréon et à L’Association qui l’a invitée à se rendre un mois au Mexique pour en tirer 20 pages d'une nouvelle sorte de récits de voyage. 2007 marque - après 12 ans de travail – la publication de ce que le public et les critiques considèrent comme son chef d’œuvre : Faire semblant c’est mentir. Son travail de peinture, a été montré partout en Europe. Par ailleurs, Dominique Goblet est très souvent invitée à donner workshops et conférences autour de son travail ou de la narration (Université de Falmouth, de Cambridge, (Angleterre), Paris, Genève, Saint-Petersbourg…) Elle dessine chaque jour dans un atelier encombré d’une foule d’objets hétéroclites. Chaque histoire est différente, son style, sa technique sont remis en cause à chaque travail qu'elle aborde.

SLIM (Algérie) - Président d'honneur

Slim est un journaliste, caricaturiste de presse et bédéiste né le 15 décembre 1945 à Sidi Ali Benyoub (près de sidi bel-abbes) en Oranie dans l'Ouest de l'Algérie.Auteur de nombreux albums BD distribués en Algérie et en France, Slim collabore avec de nombreux journaux et magazines internationaux (L'Humanité (Paris) en 1995/1996/1997. Il participe également à la création artistique des campagnes publicitaires de grands groupes mondiaux.

Personnages : Bouzid, Zina et le Gatt M’digouti ont été créés en 1964 à Alger. La rencontre du couple se fait non loin de Oued Tchicha. Mais Bouzid est un aventurier, il ne se mariera probablement jamaisIl y a aussi le fidel ami de Bouzid, "Ameziane" un kabyle très sympathique avec son accent. Il y a également l'ennemie de Bouzid, le méchant "Sid Esadik" un intégriste notoire qui déteste Bouzid (El-Besbesi).

 

Francis Groux (France)

Né le 28 juillet 1934 dans la périphérie d’Angoulême, est le fondateur du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.Après avoir découvert la bande dessinée grâce à la projection des Aventures de Tintin en images fixes, il s’abonne à Coq hardi, hebdomadaire créé par Marijac à la Libération. C’est néanmoins bien des années plus tard, en lui offrant une réédition des Cigares du pharaon d’Hergé que son épouse déclenchera sa passion de la bande dessinée. Cet intérêt se verra conforté ensuite par la lecture du catalogue de la première grande exposition consacrée à la bande dessinée au musée des Arts décoratifs, à Paris en 1967. Désireux de faire mieux connaître le 9e art autour de lui, Francis Groux crée en avril 1969, à Angoulême, une semaine de la bande dessinée.

Elu au Conseil municipal d'Angoulême en 1971, Francis Groux y fait la connaissance de Jean Mardikian : leur passion commune les entraîne à visiter, en octobre 1973 et en compagnie de Claude Moliterni, le festival de Lucca (Italie). Ils reviennent de ce voyage avec l’ambition de créer à Angoulême une version française de Lucca, avec l’accord des organisateurs de cette manifestation : le salon international de la bande dessinée naît fin janvier 1974. Dès sa première édition, la médiatisation d’Angoulême est très forte : il reçoit des auteurs majeurs (Franquin, Harvey Kurtzman, Fred, Gotlib, entre autres), des éditeurs et près de 10 000 visiteurs.L'année suivante, l'association du festival est créée. Secrétaire général du salon en 1974 et 1975, Francis Groux en assume la direction jusqu'en 1980. De 1989 à 1995, il est vice-président de l’association du Festival et depuis dix ans, Francis Groux est toujours présent auprès des équipes du Festival, notamment en tant que commissaire d'expositions bénévole.Chef d’entreprise à la retraite, il est très impliqué dans le secteur associatif à travers 15 structures différentes. Francis Groux a été élu, pour 2 ans, président de l’association du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en juin 2006.

Simon Dupuis (Canada)

Né le 11 avril 1971. Enfant, il démontre assez tôt son intérêt pour le dessin et la bande dessinée en participant aux différents concours proposés par l'école et en graffitant sur demande pour les amis et les journaux étudiants : Simon participe à Exil en tant que co-éditeur, distributeur et bédéiste. Il y publie ses fictions urbaines poético-fantastiques mettant en vedette son personnage du Pelleteur givré

Daryl Cagle (USA)

Il dessine et écrit la caricature quotidienne du journal publié  par Tribune Media Services au niveau national et par Editors Press Service à l'étranger.  Il a illustré des livres pour Ballantine (Maison de publication Random), Harcourt Brace Jovanovich, Western Publishing (Golden Books), Berkley Books et Scholastic.  Il a aussi travaillé pour de nombreux magazines, notamment: Fortune, Forbes, Field and Stream, Family Circle, Sports Illustrated for kids, Sesame Street, Electric Company, les publications Argus ; Guideposts, Plain Truth, Youth, Muppet Magazine, Zillions TennisMatch , Inside Sport et des magazines scolaires.

Daryl est à la fois caricaturiste, designer, et créateur.  Il a travaillé pour de nombreuses sociétés telles que Fisher Price, Playskool et Mattel pour lesquelles il a inventé, mis au point ou conçus de nombreux objets notamment des jouets.  Il a aussi réalisé de nombreux projets avec des entreprises de publicité pour la promotion de produits divers, mais aussi avec des studios pour la conception de nouveaux personnages etr de scénarios notamment pour Universal Cartoons Studios. 

En 1993 Daryl a reçu le prix de la meilleure caricature publicitaire de l’année. 

Mazen Mahmoud Mohamed Ahmed Choujaa Eddine (Yemen)

Ayant obtenu un baccalauréat Option Comptabilité de l’université du Commerce et de l’Economie, il occupe actuellement le poste de Directeur Administratif dans une institution.
A contribué dans plusieurs revues telles que « Ethaoura », « El Mithak » ou « El Yemenia ».
Mazen Choujaa Eddine a participé à différents salons sur la Bande dessinée tels que :

Il a reçu plusieurs distinctions entre autres :
En 1990, pour l’écriture dune histoire courte avec dessin de la part du centre culturel de Sanaa
En 2004, du Syndicat des femmes du Yemen, pour les efforts consentis pour être auprès des femmes par le biais de la caricature.
En décembre 2004, lauréat dans le domaine de la caricature pour le concours culturel général de l’année universitaire 2003/2004 par le recteur de l’université de Sanaa.

Mazen a édité plusieurs ouvrages au Yémen et à l’étranger des ouvrages concernant la caricature.

Achour CHEURFI (Algérie)

Né le 3 avril 1955 à Ahmed Rachedi (Mila) dans le Constantinois. Après des études supérieures à l’Institut des sciences politiques et de l’information (1978), il entreprend une carrière de journaliste professionnel. Animateur des pages « Culture » et « Société », puis rédacteur en chef éditorialiste au quotidien El Moudjahid. Auteur de deux recueils de poésie et de plusieurs dictionnaires à caractère biobibliographique, il s’intéresse à l’histoire, à la culture et aux médias. 

Ouvrages déjà parus :
1.- Cornaline, recueil de poésie, Sned, Alger, 1983.
2.- Chahla suivi de Danse Infidèle, poésie, Enal, Alger, 1990.
3.- Mémoire algérienne, le dictionnaire biographique, Dahleb, Alger, 1996.  
4.- Dictionnaire des musiciens et interprètes algériens, Anep, Alger, 1997, 300 ill.
5.- La classe politique algérienne, de 1900 à nos jours. Dictionnaire biographique, Casbah-Editions, Alger, 2002.
6.- Dictionnaire des Ecrivains algériens, Casbah Editions, Alger, 2003.
7.- La Maison Maudite, théâtre, Union des Ecrivains algériens, Alger, 2003.
8.- Le Livre des peintres algériens, dictionnaire biographique, Anep, 2004.
9.- Dictionnaire de la Révolution algérienne (1954-1962). Casbah Editions, Alger, 2004.
10.- Dictionnaire des livres sur la révolution algérienne (1954-2004), Alger, CEHSMNRP 54. 2005.
11.- Dictionnaire des œuvres algériennes d'expression française (1954-2004), Bibliothèque nationale d'Algérie, 2005.
I2.- Dictionnaire encyclopédique de l'Algérie, Alger, Anep, 2007.

Ouvrages à paraître :
1.- Dictionnaire du cinéma algérien.
2.- La presse algérienne : Genèse, conflits et défis.

Nasreddine KASSAB (Algérie)

Actuellement Directeur de l’Ecole Supérieur des Beaux Arts, Architecte, spécialiste en patrimoine, enseignant.
Cet architecte a occupé depuis les années 80 plusieurs postes importants au sein d’institutions et bureaux d’étude.

A son actif, plusieurs recherches, notamment dans le laboratoire « Ville, architecture et patrimoine » (EPAU).

Dans le cadre des productions scientifiques, on peut citer le rapport de recherche du Projet PRU «  l’Habitat colonial algérois : Les immeubles de rapports statut et carrières ».

"Nous aussi, nous aimons la vie ..."

Chars, occupation, attentats, mur, mort ... c'est avec ces mots que, souvent, l'on évoque la Palestine. Les souffrances de ce peuples* sont indicibles.

Et pourtant, malgré les coups, les Palestiniens créent et vivent...

Mahmoud Darwish